Votre espace

l'offre d'emploi


Mots de l'expert

Imprimer la pageSERVICES AUX PERSONNES : REALITES ET PERSPECTIVES

Notre société évolue vers une prise en charge de plus en plus importante des personnes âgées, enfants, personnes handicapées. De nouveaux métiers apparaissent et les exigences de professionnalisation sont accrues dans le domaine des services aux personnes.

Il s’agit d’un secteur en plein essor qui emploie aujourd’hui prés de 2 millions de salariés. Le fort taux de natalité et l’allongement de la durée de vie représentent autant de sources de dynamisme pour des emplois dont le risque de délocalisation est très faible.

Ainsi, par exemple, l’Etat estime à environ 150 000 le nombre de nouveaux postes d’aides à domicile d’ici à 2020.

Selon l’IFOP, si 67 % des français sont actuellement utilisateurs de services à domicile au moins ponctuellement, ils seraient 91% à y recourir demain.

Pour autant, il est important de préciser que les services aux personnes recouvrent des métiers qui vont bien au-delà des publics cités et du domaine sanitaire et social proprement dit.

L’agent de développement économique participe à la dynamisation et au développement du territoire sur lequel il opère. Il accompagne et instruit les projets d’implantation, de création et de développement d’entreprises en lien avec les collectivités territoriales par exemple.

Par ailleurs, le responsable de promotion et de valorisation du tourisme local gère des projets afin d’augmenter l’attractivité du territoire et les flux touristiques. Il peut également contribuer à la promotion de manifestations évènementielles (festivals, spectacles, etc...)

La dimension internationale de ce secteur professionnel est également à prendre en compte.

Le Bade-Wurtenberg et la Rhénanie vont connaître des besoins importants dans le secteur des services aux personnes ; car l’Allemagne va voir sa population passer de 82 à 45 millions d’habitants d’ici à 2100. (Source : Bunderinstitut für Berufsbildung)

Vivre et avoir été formé en Alsace représente  un plus pour travailler demain outre-Rhin dans ce secteur professionnel ; lequel englobe également  l’animation des territoires ruraux et  les loisirs.

La maitrise de l’Allemand étant bien sûr un préalable indispensable, on ne peut qu’encourager les jeunes à s’impliquer dans des projets européens tels que « Léonardo da Vinci » cofinancé par l’Union Européenne par le biais du programme « Se former tout au long de la vie ».

Un lycée professionnel privé comme celui situé à Bouxwiller (Lycée Schattenmann) propose ainsi aux jeunes de partir 3 semaines dans le nord de l’Allemagne pour y effectuer un stage dans une structure professionnelle des services aux personnes.

Un séminaire de 3 jours sur le thème « Rôles des services à la personne dans le travail d’accompagnement auprès des publics présentant des troubles cognitifs » s’est tenu en Alsace fin octobre.

Ce séminaire s’inscrit dans un programme européen Léonardo regroupant des partenaires d’organismes de formation originaires d’Allemagne (Schwerin et Berlin), d’Autriche (Gaming) et de France (Bouxwiller et Erstein).

Les participants ont découvert la toute nouvelle unité de vie protégée de l’EHPAD de Thal Marmoutier où une cadre de santé a expliqué les spécificités architecturales et la prise en charge des résidents.

Ce programme sur le thème de la « Demenz » se terminera à Berlin en juin 2014 et se concrétisera par  l’écriture d’un module commun  de formation sur un thème permettant des échanges d’apprenants entre les pays partenaires.


P.E GUILLOT
Directeur
Lycée Schattenmann

http://www.lycee-schattenmann.org