Votre espace

l'offre d'emploi


Mots de l'expert

Imprimer la pageBurn-Out, absentéisme, perte de motivation… et si vous essayez la sophrologie ?

5 % des salariés seraient en burn-out moyen, 16 % seraient à risque, et entre       4 et 7 % en burn-out complet (Vaincre l’épuisement professionnel de Suzanne Peters, Patrick Masters).

Voilà le triste constat de l’état de la grande majorité de nos entreprises aujourd’hui. Faut-il attendre de subir les résultats de ces tensions liées au travail (absentéisme, perte de productivité, dégradation du climat sociale et de l’image de la société…) ainsi que les coûts qui pèsent lourdement sur la masse salariale ?

On demande aujourd’hui aux salariés d’être multifonctionnels, rapides, connectés et sur tous les fronts en permanence. Ces organisations apparues au cours de la dernière décennie, ces nouveaux rythmes, cette surcharge quasi constante de travail et d’informations entrainent un stress fortement ressenti par la majorité des salariés.

L’urgence est devenue un fonctionnement et les conséquences de ce stress sont désastreuses à la fois pour l’entreprise mais aussi pour les individus qui en subissent les conséquences au quotidien dans leur sphère professionnelle mais aussi dans leur sphère privée.

En effet, si le Burn-out touche en premier lieu les actifs, il atteint aussi d’autres aussi d’autres groupes d’individus : étudiants, parents… et l’on parle alors de burn-down.

Aujourd’hui de nombreuses entreprises entament des démarches pour juguler ces phénomènes et proposent de nouvelles voies au sein de leurs organisations. De nombreux ateliers, zones de détente, et même mécénat humanitaire sont mis en place pour favoriser le ressourcement des salariés, certains allant même jusque créer des postes de chief happiness, un poste totalement méconnu il n’y a pas si longtemps.

Dans sa pratique, la sophrologie permet notamment de retrouver le calme, de prendre du recul, de se concentrer sur du positif et d’acquérir des mécanismes pour mettre le stress en échec. La personne apprend à développer de véritables réflexes de détente et découvre ou constate dans son cheminement que l’esprit n’est rien sans le corps. 

Le travail sophrologique aide à adapter efficacement nos modes de vie aux contraintes de la société, tout en tenant compte de nos besoins, qu’ils soient corporels ou psychiques

Se ressourcer… au travail, voilà l’objectif. Qu’est-ce qui fait sens dans mon travail ? Qu’est-ce qui me motive ?... Des questions pour tenter de trouver un juste équilibre entre des tâches « ressourçantes » et d’autres, plus « usantes ». Sans oublier les pauses, à s’accorder tout au long de la journée. Penser et se permettre de décrocher mentalement, même pendant quelques secondes, permet de trouver un nouvel élan pour avancer plus facilement dans la suite de nos tâches.

La pratique de la sophrologie présente de nombreux avantages et son intérêt est évident. Apprendre à stimuler sa motivation, identifier et faire émerger ses forces, se concentrer et améliorer sa capacité d’attention… Pour l’individu, il s’agit donc avant tout de pouvoir se mettre dans les meilleures dispositions pour réaliser son travail. 

Et le travail devient un outil de réalisation de soi et non pas une réalisation de soi-même.

Sophie KLOTZ

Sophrologue