Votre espace

l'offre d'emploi


Mots de l'expert

Imprimer la pageMesurer l’efficacité d’une formation

La nouvelle loi sur la formation continue de 2014 vient d’introduire la notion d’évaluation de la formation. Elle a pour but d’aller beaucoup plus loin qu’une simple démarche qualité ISO 9001 et incite les organismes de formation à mettre en place un moyen de prouver l’efficacité de la formation continue.

Cette loi introduit une optimisation des  financements de formation qui poussent encore plus vers un « investissement ressources humaines » ainsi qu’une véritable ré exion stratégique d’investissement-formation, et par voie de conséquence, une démonstration du retour sur investissement de ces formations.

De nombreux débats existent depuis plusieurs années, concernant ce que nous appelons l’évaluation à chaud et l’évaluation à froid. Aujourd’hui une référence majeure fait jour, auprès des entreprises et des OPCA : le système d’évaluation KIRKPATRICK.

À la fin des années cinquante, Donald Kirkpatrick a défini un modèle d’évaluation de la formation basé sur 4 niveaux d’évaluation (Modèle actualisé à ce jour). Chaque niveau est construit à partir des informations des niveaux précédents. Autrement dit un niveau supérieur est une évaluation plus  fine et plus rigoureuse du niveau qui le précède.


Niveau 1 : L’évaluation des réactions
C’est une évaluation du degré de satisfaction des participants vis-à-vis du programme de formation et de leur perception. C’est l’évaluation la plus courante car la plus facile à mettre en pratique. Après chaque formation il est demandé aux participants de répondre à un questionnaire d’évaluation. Cependant, une évaluation positive ne préfigure pas un apprentissage réussi.


Niveau 2 : L’évaluation des apprentissages
L’évaluation va au-delà de la simple satisfaction de l’apprenant car on essaye de mesurer l’apprentissage (compétences, connaissances ou comportemental). Le moyen le plus direct est de tester l’acquisition de la nouvelle compétence au regard des objectifs de la formation.


Niveau 3 : L’évaluation du niveau de transfert
Ce niveau est l’évaluation des changements d’ordre comportemental de l’apprenant suite à la formation, autrement dit la mise en œuvre effective des compétences nouvellement acquises : « Est ce que les nouveaux savoirs, compétences ou comportements acquis lors de la formation sont utilisés chaque jour dans l’environnement de travail de l’apprenant ? ». L’évaluation se fait en conditions de travail.


Niveau 4 : L’évaluation des résultats
L’évaluation porte sur des éléments factuels et chiffrables générés par la formation. Les indicateurs peuvent être de toutes sortes : augmentation de la production ou de la qualité, réduction de coût, diminution de la fréquence d’accidents, augmentation du chiffre d’affaires ou des profi ts, etc.


Les plus importants OPCA ont entrepris en 2015 d’homologuer l’ensemble de leurs conseillers en formation au système KIRKPATRICK. Certains organismes de formation, tel que le Service Formation Continue de l’Université de Strasbourg (SFC), ont eux aussi fait certifié leurs équipes. Mais pour de nombreux organismes de formation, la question de l’évaluation de l’impact de la formation reste ouverte...

MARC PONCIN, DIRECTEUR DU SERVICE DE FORMATION CONTINUE
DE L’UNIVERSITÉ DE STRASBOURG