Votre espace

l'offre d'emploi


Mots de l'expert

Imprimer la pageL'emploi : une préoccupation majeure de notre société.

L'emploi est devenu une préoccupation majeure de notre société.

Qui n'a pas un proche à la recherche d'un emploi ?

Qui ne connaît pas un chef d'entreprise se plaignant de ne pas trouver les profils dont il aurait besoin pour se développer, et qui, de ce fait, préfère 'faire avec les moyens du bord' plutôt que de se lancer dans l'aventure du recrutement ?

'L'offre d'emploi' qui, sans avoir la prétention de tout résoudre, devrait permettre d'augmenter les mises en relation entre ceux qui cherchent un emploi et ceux qui peuvent en proposer (il y a aujourd'hui plus que jamais de bons éléments sur le marché).

La crise économique que nous traversons aggrave le problème structurel que connaît notre pays sur l'emploi des jeunes. Cette situation, conduisant à sacrifier une partie de la jeunesse, c'est-à-dire notre avenir, le gouvernement ne pouvait l'accepter sans agir. Pour y remédier et préparer dès aujourd'hui la sortie de crise, le gouvernement met en place des mesures exceptionnelles et immédiates : 'les mesures jeunes actifs'. Ces mesures, instituant des aides à l'embauche de jeunes de moins de 26 ans et d'apprentis, ont été précisées par plusieurs décrets en date du 15 juin 2009.

Les dernières mesures pour l'emploi des jeunes sont les suivantes :

  • Embauche de jeunes en contrat de professionnalisation
    En cas d'embauche de jeunes de moins de 26 ans en contrat de professionnalisation, entre le 24 avril 2009 et le 30 juin 2010, les employeurs peuvent demander le bénéfice d'une aide d'un montant de 1 000 euros à 2 000 euros.
     
  • Embauche de stagiaires
    Les employeurs embauchant en CDI, entre le 24 avril 2009 et le 30 septembre 2009, un stagiaire de moins de 26 ans, ayant effectué un stage d'au moins huit semaines ayant débuté entre le 1er mai 2008 et le 24 avril 2009, pourront bénéficier d'une aide d'un montant de 3 000 euros versée en deux fois.
     
  • Embauche d'apprentis par des employeurs, non inscrits au répertoire des métiers, de onze salariés et plus
    Les employeurs de onze salariés et plus non inscrits au répertoire des métiers qui embauchent des apprentis entre le 24 avril 2009 et le 30 juin 2010, pour une durée supérieure à deux mois, bénéficient d'une aide au titre des rémunérations versées à compter du 1er mai 2009.
    Concrètement, il s'agit d'une prime visant à prendre en charge les cotisations sociales restant dues par les employeurs, pour une période de 12 mois.
     
  • Embauche d'apprentis supplémentaires par des employeurs de moins de 50 salariés
    Les employeurs de moins de 50 salariés qui embauchent des apprentis supplémentaires entre le 24 avril 2009 et le 30 juin 2010 peuvent bénéficier d'une aide de l'Etat. Il faut donc augmenter le nombre de contrats d'apprentissage en cours d'exécution. Le montant de l'aide est de 1 800 euros par embauche, versé en deux fois.
     

Pour l'ensemble de ces aides, il faut veiller à respecter les délais prévus, les conditions liées notamment à l'absence de licenciement économique et à l'exigence d'être à jour des cotisations.

Un espace internet dédié (www.entreprises.gouv.fr/jeunesactifs) apporte toutes les informations détaillées et permet de télécharger les formulaires de demandes d'aides à l'embauche des jeunes.

Je vous souhaite une fin d'année 2009 traduisant ce début de la reprise économique annoncé par la presse et souhaité par tous.


 

Pascal HEITZ
Expert-comptable
p-heitz@mga-experts.com