Votre espace

l'offre d'emploi


Mots de l'expert

Imprimer la pageL’articulation entre le monde de la qualification et le monde de l’entreprise : L’alternance

A l’AFPA, nous sommes convaincus que l’alternance est l’un des leviers de l’insertion des jeunes, comme des moins jeunes, sur le marché de l’emploi. Toutes les parties prenantes y trouvent leur compte, aussi bien les salariés en formation alternée que les entreprises qui font le choix de l’alternance pour former leurs nouveaux collaborateurs.

Le gouvernement entend développer l’alternance et s’est fixé comme objectif 800 000 alternants d’ici 2015, dont 200 000 contrats de professionnalisation. L’AFPA est le premier acteur majeur en matière de formation et qualification des salariés et des demandeurs d’emploi.

Une étude AFPA / BVA conduite en 2010 révèle que 40% des DRH et 43% des jeunes plébiscitent un système pédagogique alternant activités théoriques et activités pratiques pour aider les jeunes de moins de 30 ans à mieux s’intégrer dans le monde de l’entreprise. Nous considérons à l’AFPA le résultat de cette étude comme une preuve supplémentaire de former en utilisant une pédagogie centrée sur le geste professionnel.

Dans un monde en constante mutation qui demande aux entreprises de plus en plus de flexibilité et d’adaptation à des situations techniques et professionnelles complexes, l’alternance est un système pédagogique moderne qui permet de :

  • faciliter l’insertion des jeunes et moins jeunes sur le marché du travail
  • proposer des formations en adéquation avec les dernières évolutions techniques et technologiques
  • donner aux entreprises l’occasion de devenir actrices de la formation professionnelle des jeunes et de diversifier leur recrutement.

L’AFPA a mis au point +PRO, une gamme de formations en alternance de qualité, à l’écoute des besoins de l’entreprise. Avec nos parcours +PRO et les services mis à disposition des entreprises, nous proposons une autre vision de l’alternance, plus ambitieuse, plus efficace et plus humaine.

Les avantages de l’alternance sont nombreux pour les personnes qui souhaitent intégrer l’entreprise tout en se formant.

Il ne faut pas oublier que le contrat de professionnalisation s’adresse à tous les jeunes âgés de 16 à 25 ans, mais également aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus, inscrits à Pôle Emploi ou bénéficiaires de certaines allocations.

La formation en alternance permet immédiatement d’acquérir des savoir-faire et des compétences tout en travaillant au sein d’une entreprise avec un contrat de travail sous forme de CDD ou CDI. Le salarié reçoit un salaire, calculé selon l’âge et le niveau initial de formation, il bénéficie d’un accompagnement spécifique non seulement par son formateur mais aussi par un tuteur désigné dans l’entreprise. Et à la fin de la formation, il se présente à une certification, une validation d’un titre professionnel ou de diplôme, qui atteste de l’acquisition de toutes les compétences requises pour exercer le métier.

Choisir de recruter par le biais de l’alternance permet à l’entreprise de sécuriser son projet de recrutement. Cela permet également à l’entreprise d’impliquer des collaborateurs si elle choisit de désigner des tuteurs. Ceux-ci deviennent garants de la transmission de modes et méthodes de travail ainsi que de la culture de l’entreprise ou de l’environnement professionnel.

Patricia DENIS,
Directrice commerciale et du développement régional à l’AFPA Bourgogne.

 

AFPA
Avec près de 200 000 personnes formées chaque année, l’AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) est depuis plus de 60 ans, le 1er Organisme de formation des actifs (salariés et demandeurs d’emplois) en France et l’un des principaux acteurs de l’alternance.

En Bourgogne, l’AFPA est présente sur les territoires avec 9 campus de formation, elle propose une large gamme de formations adaptées aux besoins de tous les actifs : qu’il s’agisse des demandeurs d’emploi à la recherche d’une reconversion professionnelle, ou de salariés en quête de perfectionnement dans leur métier, ou encore d’actifs dits « spécifiques » (personnes handicapées, détenus, etc..).

(Source : Journal l'offre d'emploi Bourgogne - décembre 2011)